Booster sa marque employeur pour recruter des jeunes talents

Dans les entreprises, la notion de marque employeur est dans tous les esprits. Il faut dire que lorsqu’elle est savamment maîtrisée, elle permet à l’entreprise de faire des merveilles : meilleure réputation sur le marché, image plus attractive, recrutement facilité… La marque employeur peut changer la donne !

Chez Alten, multinationale française d’ingénierie et de conseil en technologies présente dans 28 pays, la marque employeur est une vraie priorité !

À l’occasion de l’événement [Re]Invent #2 - Smart Working organisé le 11 mars 2021, Stéphane Dahan, Directeur du Recrutement des Ingénieurs et Solutions de Staffing au sein de l’entreprise, est revenu en détail sur cette notion clé des Ressources Humaines. 


L’intervenant

Stéphane Dahan - Directeur du Recrutement des Ingénieurs et Solutions de Staffing chez Alten


Qu’est-ce que la marque employeur ?


La marque employeur, c’est l’image que l’entreprise renvoie à ses candidats potentiels et ce qui va les pousser à se rapprocher de l’entreprise. Selon Stéphane, elle se compose de plusieurs éléments :


➡️ La définition factuelle de l’entreprise : chiffres-clés, présentation, histoire..

➡️ Le prestige et la valeur développés et véhiculés par l’entreprise

➡️ La promesse employeur transmise notamment à travers le discours des RH

➡️ L’expérience collaborateur, qui vient compléter la marque employeur et apporter de la cohérence à l’ensemble


“La marque employeur a une importance capitale en B2B, tout simplement parce que les entreprises de ce secteur sont inconnues du grand public. À l’inverse de marques comme Airbus, Peugeot ou Apple, il y a un vrai travail à réaliser, ne serait-ce que pour se faire connaître des candidats !” précise Stéphane, à la tête d’une entreprise qui travaille avec les professionnels.

Construire sa marque employeur


D’après Stéphane, il existe 4 leviers pour développer la marque employeur de son entreprise. Ce sont autant d’éléments complémentaires qui permettent de créer une marque employeur efficace et solide sur le long terme :


➡️ La réputation : faire en sorte que les messages soient compris et touchent la bonne cible

➡️ L’attractivité : aider à la projection dans l’entreprise, partager ses perspectives et donner de bonnes raisons d’intégrer la société

➡️ La différenciation : communiquer les spécificités de l’entreprise, ce qui la rend unique

➡️ L’engagement collaborateur : partager l’expérience des salariés, utiliser les plateformes de notation et rendre les salariés ambassadeurs de l’entreprise


Stéphane attire toutefois notre attention sur un point : si elles partagent certains leviers et sont complémentaires, “la marque employeur et l’image de marque sont deux notions distinctes ! La marque employeur vise à attirer et fidéliser les candidats alors que l’image de marque est perçue par les prospects et clients de l’entreprise.”


Quelques exemples d’actions pour améliorer la marque employeur


Pour mettre en pratique ces 4 leviers de développement, ce ne sont pas les idées qui manquent. Stéphane nous en livre quelques-unes, testées et approuvées chez Alten :


🤝 Participer à des événements sectoriels auxquels sont invités les candidats comme les salons, job dating, conférences métiers...

🤙 Communiquer auprès des candidats potentiels, avec des podcasts, des articles ou d’autres contenus à destination des écoles

😉 Obtenir des labels et certifications, qui sont de véritables gages de qualité et qui permettent de différencier l’entreprise et d’augmenter l’engagement des nouvelles générations


Outre ces leviers, Alten a fait le choix de travailler avec les écoles pour cibler les jeunes diplômés; cœur de cible de l’entreprise. Cela passe notamment par :

  • La création d’une vraie marque, Alten Campus, pour travailler avec les écoles,
  • La participation à près de 100 forums étudiants chaque année,
  • Des animations dans les écoles autour des softs skills et des métiers de l’entreprise.


Comment travailler avec les écoles pour booster la marque employeur ?


Pour bien faire, il faut veiller à adopter une stratégie cohérente avec l’entreprise, notamment en termes de volume de travail comme le rappelle Stéphane : “Il faut faire attention à ne pas se disperser. Il faut une cible cohérente avec la capacité de l’entreprise, parce que ça demande un investissement humain très important !”

La relation avec les écoles, c’est d’ailleurs un vrai partenariat plus qu’un échange commercial. Comme l’explique Stéphane, c’est un projet qui vise à aider et accompagner les étudiants sur le long terme, quitte à ne pas pouvoir toujours mesurer le retour sur investissement de l’entreprise : “Il faut bien se dire qu’on ne reverra peut-être jamais un de ces étudiants jusqu’à ce qu’il cherche un job, tombe sur une annonce de notre entreprise et y postule grâce aux actions qui ont été faites auparavant !”

Pour les entreprises, cette cohérence du projet est primordiale, au risque de se voir reprocher une mauvaise habitude; l’absence de réponse aux candidatures faute de temps ou de moyens. Sur la question, Stéphane a un avis bien tranché : “Pour des entreprises avec des marques employeur fortes et attractives, c’est très compliqué de répondre à d’énormes volumes de candidatures. Malheureusement, dans certains cas, la non-réponse est une réponse... C’est frustrant, c’est vrai, mais la plupart des entreprises n’ont pas la capacité physique de répondre à toutes les candidatures !”

Alors, avec beaucoup de pédagogie, Stéphane indique aux candidats d’envoyer des candidatures en cohérence avec l’offre d’emploi et non pas “une bouteille à la mer” jetée sans beaucoup de convictions. “C’est d’ailleurs l’objet des ateliers que l’on anime dans les grandes écoles”, a-t-il précisé.


Quelques exemples d’actions menées par ALTEN auprès des écoles

➡️ Partenariat depuis 10 ans avec le CNJE sur une dizaine de congrès chaque année, qui permet de toucher une cible spécifique en lien avec l’entrepreneuriat,

➡️ Investissement dans la vie associative des écoles, pour valoriser la politique RSE de l’entreprise,

➡️ La Students Week, une semaine dédiée à la solidarité organisée pour les étudiants, notamment via une plateforme digitale créée par le groupe pour proposer du sponsoring associatif ou des offres de stage.



Préboarding et onboarding


Bien conscient que “recruter des salariés, ce n’est pas juste signer un contrat de travail” et que l’onboarding est l’étape la plus importante du parcours collaborateur, Stéphane conclut sur ce sujet de manière très concrète et souligne que chez Alten, le collaborateur fait partie intégrante des effectifs dès la validation de son recrutement.


En outre, l’entreprise a mis en place : 

➡️ Le partage de contenus interactifs avec le salarié (vidéos, invitations, conférences…)

➡️ Un vrai parcours d’intégration du salarié pour développer son réseau et créer du lien avec son équipe

➡️ La mesure de la performance quantitative et qualitative pour ajuster le programme d’onboarding et créer un ensemble cohérent avec la marque employeur.


Car en matière de marque employeur, c’est bien ça qui compte : la cohérence des actions complémentaires qui forment la marque employeur pas à pas et l’installent sur le long terme. 

À propos d’HeyTeam


Au cœur des enjeux du Smart Working, HeyTeam est la plateforme dédiée à l’onboarding des nouveaux collaborateurs au sein des entreprises. À travers ses nombreux modules, la plateforme accompagne les collaborateurs tout au long de leur parcours en entreprise : onboarding, mobilité interne, reboarding, offboarding... HeyTeam contribue ainsi largement à faciliter la fonction RH au quotidien et pour demain. 

©2021- HeyTeam All rights reserved