‹ Revenir à la liste des articles

5 conseils pour soigner le processus d'onboarding

Découvrir votre livre blanc sur ce sujet

Approfondissez vos connaissances sur ce sujet grâce à notre livre blanc

Télécharger

Savez-vous qu’un nouveau venu dans votre entreprise sait s’il va y rester longtemps ou non dès les premiers jours ? En effet, d’après les études sur le sujet, 45% des démissions ont lieu durant la première année tandis qu’une recrue ayant bénéficié d’un processus d’onboarding complet a 58% de chances supplémentaires de rester dans la société.

Quand on connaît le coût du recrutement 💰, on sait qu’il est intéressant de soigner le processus d’onboarding afin de fidéliser ses collaborateurs.

1. Ne négligez pas le préboarding

De nombreuses entreprises estiment que le process d’onboarding débute le matin du jour J et se termine le soir. C’est évidemment faux. ❌  Car l’onboarding commence, en réalité, dès la phase de recrutement et des premiers échanges entre votre entreprise et le candidat.

Il débute par le préboarding qui souvent négligé par les entreprises. C’est pourtant une période importante qui va définir l’onboarding réel et, surtout, éviter le no-show (surtout dans certains secteurs). Vous pouvez profiter de cette période pour débuter les process administratifs (signature du contrat électronique, par exemple) ou pour commencer à échanger sur les valeurs de l’entreprise et les attentes mutuelles. 🤝🏿

N’oubliez pas de partager un mot/message d’accueil du PDG et des équipes.

2. Mobilisez vos équipes le temps nécessaire

Une erreur de nombreuses entreprises concernant l’onboarding est le fait de laisser le nouveau recruté sans aide durant cette période importante. Si possible, nous recommandons de demander, au moins, au manager de s’impliquer dans le process d’onboarding de nouveau recruté. Le mieux étant de nommer aussi une personne pour être le mentor (buddy) du nouvel arrivant afin de l’accompagner et répondre à ses questions. 👬 Le reste de l’équipe pourra intervenir lors d’échanges professionnels ou informels (déjeuners, team building…).

 

outil programme d'onboarding collaborateurs

3. Définissez un parcours d’intégration complet

Pour un onboarding réussi, nous vous conseillons de mettre en place un plan d’intégration des nouveaux employés précis du préboarding au jour J en évoquant tous les moments clés collaborateurs (signature du premier contrat, premier anniversaire de travail…) jusqu’à la totale autonomie. 📃  L’objectif étant de travailler sur chaque événement important lié au process d’onboarding.

5. Mettez en place un feedback d’entreprise

Le feedback est un système à la fois simple et très efficace pour connaître les avis de vos collaborateurs. Évidemment, il doit être utilisé en phase d’onboarding et peut être complété par un rapport d’étonnement 📄. Le but étant de savoir ce qui est apprécié et ce qui doit être amélioré. Évidemment, il sera nécessaire d’envisager des actions à plus ou moins court terme en fonction des réponses obtenues.

6. Créez un suivi personnalisé dans le temps

Un onboarding réussi repose, en premier lieu, sur une définition d’objectif à court et long terme. Cela doit se faire au cours d’un dialogue ouvert avec le manager direct afin que le nouveau recruté puisse les définir par lui-même. 💬  Puis, il faut mettre en place des points réguliers avec retour d’expérience et mesure de performance. Évidemment, il faut donner le temps au nouvel arrivant de prendre ses marques donc restez positif et bienveillant. 👍

L’onboarding est une bonne pratique en entreprise qui doit être réfléchie pour travailler aussi bien sur la fidélisation que le bien-être collaborateurs 🧘. Vous voulez en savoir plus ? Les équipes Hey Team sont à votre disposition pour vous faire une démo gratuite de notre logiciel SAAS d’onboarding.

Découvrir votre livre blanc sur ce sujet

Approfondissez vos connaissances sur ce sujet grâce à notre livre blanc

Télécharger