Crossboarding : comment répondre aux attentes de ses collaborateurs ?

Découvrir le Livre Blanc

Après le préboarding, l’onboarding et l’offboarding, nous voyons arriver de nombreux concepts tournés vers les moments-clés collaborateurs. Parmi ceux-ci, le crossboarding est une notion à maîtriser pour améliorer autant la fidélisation que le bien-être collaborateur. 👍

Qu’est-ce que le crossboarding exactement et comment mettre en place un programme de crossboarding performant ? Nous répondons à ces questions dans cet article.

 

Le crossboarding : qu’est-ce que c’est ?

Parfois appelé aussi reboarding quand il s’agit d’évoquer le retour au travail d’employé après un long moment d’absence 🤒, le crossboarding concerne généralement l’ensemble des mobilités internes au sein de l’entreprise.

Dans un précédent article, nous définissions précisément cette notion en expliquant qu’il existe 4 types de mobilité interne : verticale, horizontale, géographique et au sein du même poste. À chaque fois, il est nécessaire de s’intéresser aux nouvelles méthodes et organisations du travail rencontrées par le collaborateur. ⚙️

C’est l’objectif du programme de crossboarding qui est important pour accompagner la conduite du changement. À chaque fois que le poste d’un salarié évolue (peu importe la raison), il faut lui offrir la possibilité de l’appréhender en toute sérénité 🧘. C’est le but du crossboarding.

Création d’un programme de crossboarding pour chaque type de mobilité interne

Avant toutes choses, il faut couvrir toutes les situations de crossboarding possibles. Dans le cas d’un crossboarding lié à de la mobilité verticale, une formation RH sur les sujets du management est à envisager afin de mettre à jour les soft skills et hard skill du collaborateur. 📖

Concernant la mobilité horizontale, étant donné que le collaborateur change de service, il est possible de préparer la transition afin de la fluidifier autant que possible. Avant le changement définitif de service, proposez à la personne concernée de passer du temps dans le nouveau pôle ⏱️ afin de commencer à créer du lien social. La nomination d’un buddy peut aussi être une excellente idée pour accompagner le collaborateur durant les premiers mois. Pour le changement de lieu, nous sommes sur un programme de crossboarding qui se rapproche d’un programme d’onboarding de nouveau recruté.

Finalement, si vous faites évoluer le poste en proposant, par exemple, la possibilité de recourir au télétravail (travail hybride ou full remote), vous pouvez fournir autant d’informations que nécessaire sur le sujet et proposer un système de feedback régulier. Cela vaut aussi pour le reboarding.

 

À chaque mouvement de collaborateur son programme de crossboarding

Vous l’avez compris : si vous souhaitez faciliter le mouvement de collaborateurs au sein de votre structure, il est nécessaire de mettre en place un programme de crossboarding. A condition de répondre aux attentes de vos collaborateurs en vous intéressant à leurs envies, leurs besoins et leurs attentes. 😊

Avant toutes choses, il est nécessaire de connaître les personnes intéressées par la mobilité interne. C’est pourquoi nous conseillons de poser régulièrement la question à vos équipes et de les informer des possibilités offertes par votre entreprise. ℹ️  Ici encore, la mise en place d’un système de feedback à l’échelle de la société est à privilégier. Cela vous orientera sur les attentes de vos collaborateurs à ce niveau. Au service Ressources Humaines ensuite de mettre en œuvre un programme adéquat lié à ce nouveau type d’enjeux RH.

 

À propos d’HeyTeam

HeyTeam est la plateforme dédiée à l’onboarding des nouveaux collaborateurs au sein des entreprises. À travers ses nombreux modules, la plateforme accompagne les collaborateurs tout au long de leur parcours en entreprise : onboarding, mobilité interne, reboarding, offboarding... HeyTeam contribue ainsi largement à faciliter la fonction RH au quotidien et pour demain.

©2021- HeyTeam All rights reserved