Ne ratez aucune actu et bonnes pratiques RH.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et faites le plein d’actu et ressources utiles (templates, articles, livres blancs, webinar..)
S’inscrire à la newsletter
‹ Revenir à la liste des articles

Transformer l’expérience de mobilité interne des salariés

Découvrir votre livre blanc sur ce sujet

Approfondissez vos connaissances sur ce sujet grâce à notre livre blanc

Télécharger

La mobilité interne est un moment clé du parcours collaborateur à part entière. C’est une étape importante pour le salarié concerné, source d’enthousiasme mais aussi d’appréhension. 😨

Trop souvent, la mobilité interne est un processus négligé par les entreprises, notamment parce que la mobilité se fait souvent à la demande des salariés eux-mêmes et parce que ces derniers font déjà partie de l’entreprise. On croit alors, à tort, qu’on ne peut rien apporter de plus à un salarié qui connaît déjà l’activité et l’organisation de l’entreprise… 👎

À l’instar de l’onboarding, moment clé qui cristallise l’attention de toutes les entreprises, la mobilité interne doit pourtant faire l’objet d’un accompagnement spécifique. C’est un vrai bouleversement pour le salarié, qui change de missions et parfois même de collègues et d’environnement. Qu’elle soit horizontale ou verticale, la mobilité interne nécessite par conséquent une attention toute particulière, et notamment quant à la formation du salarié et la communication. 💡

La performance et l’épanouissement du salarié en dépendent. Ils sont d’ailleurs 70% à estimer qu’un changement de poste contribue à leur motivation, alors mieux vaut ne pas se louper ! 😬

Voyons ensemble comment réenchanter l’expérience de mobilité interne des salariés. 👇

Les enjeux de la mobilité interne

Si la mobilité interne est à l’initiative du salarié dans 70% des cas, il n’en reste pas moins que c’est un moment clé redoutablement important pour la suite de son parcours dans l’entreprise. Pour le salarié comme pour l’entreprise, l’enjeu est de taille : il s’agit de s’adapter rapidement à de nouvelles missions tout en maintenant un bon niveau de performance. Sont en jeu l’épanouissement du salarié comme la réussite de l’entreprise. 😮

En outre, le déploiement de la mobilité interne a un impact important sur l’état d’esprit du salarié et sa performance et notamment :

  • Sur sa capacité à réussir à son nouveau poste,
  • Sur la cohésion au sein de sa nouvelle équipe,
  • Sur sa motivation et son engagement dans les projets de l’entreprise,
  • Sur son niveau de stress et de bien-être,
  • Sur sa fidélité vis-à-vis de l’employeur.

Dans le cas ou le changement de poste en interne est accompagné d’une prise de responsabilités managériales, l’accompagnement de la mobilité interne par l’entreprise doit aussi permettre au jeune manager d’asseoir son leadership

En réalité, la mobilité interne est un moment aussi redouté qu’attendu par les salariés et pour lequel ils sont particulièrement attentifs à la qualité de l’accompagnement offert par l’entreprise. 👀


Comment faciliter la mobilité interne des salariés ?

Dans ce contexte, l’entreprise doit construire un véritable programme de crossboarding et ainsi répondre aux attentes des salariés tout en assurant leur réussite. 💪

Pour transformer l’expérience de mobilité interne des salariés, ce programme doit inclure un certain nombre d’ingrédients indispensables à son bon déroulement. Il s’agit de porter une attention toute particulière à :

  • La communication : qui doit être continue tout au long du changement de poste du salarié, de la prise en compte de ses besoins au suivi de sa prise de poste. Si le salarié intègre une nouvelle équipe, il faut aussi communiquer auprès de celle-ci.
  • La notion de compétence : qui doit faire l’objet d’un véritable programme de formation dans la durée. À noter que toute mobilité interne, qu’elle soit horizontale ou verticale, est toujours synonyme d’un nouveau champ d’action et nécessite par conséquent la montée en compétences du salarié. 
  • La cohésion d’équipe : une mobilité interne a aussi des conséquences autour du salarié. Qu’il change d’équipe ou pas, il faut veiller à ce que le changement de poste du salarié ne soit pas source de frustrations ou d’incompréhensions dans son équipe actuelle et/ou future. 😬
  • La gestion administrative : elle ne doit pas être un obstacle au changement de poste mais presque devenir une formalité. La signature électronique permet notamment un vrai gain de temps et de confort. 🧘
  • Le suivi : après le changement de poste effectif du collaborateur, il faut encore s’assurer du bon déroulement de sa prise de poste. Le changement de poste peut ainsi faire l’objet d’une série d’entretiens RH à 1, 3 et 6 mois et doit toujours être accompagné d’une prise de feedback du salarié.

Ces différents éléments permettent d’offrir un cadre solide et évolutif au salarié pour son changement de poste du salarié, et permettent ainsi d’assurer sa réussite en répondant précisément à ses besoins. À long terme, l’entreprise assure la qualité de son accompagnement et la satisfaction des salariés. Ce sont notamment les bénéfices dont profite aujourd’hui l’entreprise Sodexo, qui réalise près de 50% de ses recrutements en interne grâce à un véritable programme de mobilité interne. 💯

En outre, un outil comme HeyTeam permet aux entreprises de centraliser toutes les actions et informations utiles au bon déroulement d’un changement de poste, comme celles décrites ci-dessus. C’est aussi un excellent moyen pour les entreprises de montrer aux collaborateurs qu’elles prennent le sujet en main et de replacer le salarié lui-même au centre du processus. 🤝


10 actions à déployer pour réenchanter la mobilité interne

  • Programmer un entretien RH avec le salarié à propos de sa mobilité
  • Proposer au salarié de réaliser un bilan de compétences
  • Construire avec le salarié un programme de formation sur 6 mois
  • Partager au salarié le planning des étapes clés de sa mobilité
  • Mettre à disposition du salarié des contenus pédagogiques sur sa mobilité
  • Attribuer un buddy au salarié pour l’accompagner durant sa transition
  • Programmer régulièrement des entretiens RH et/ou avec le manager
  • Organiser un événement d’équipe pour faciliter l’intégration du salarié
  • Demander le feedback du salarié après 3 mois et après 6 mois
  • Célébrer la mobilité du salarié 1 an après son changement de poste


À l’échelle de l’entreprise, vous pouvez aussi réaliser un sondage pour connaître les besoins des salariés en matière de mobilité interne. Régulièrement, vous pouvez également mettre en place des vis-ma-vie dans l’entreprise et des sessions d’informations à propos de la mobilité interne, voire même partager les témoignages de salariés qui en ont récemment fait l’objet ! 😎

Consultez aussi notre template dédié au crossboarding pour tout savoir sur cette étape clé du parcours collaborateur ! 🚀

Découvrir votre livre blanc sur ce sujet

Approfondissez vos connaissances sur ce sujet grâce à notre livre blanc

Télécharger