Comment onboarder un free-lance à distance ?

De toute évidence, une entreprise n’accueille pas de la même façon un free-lance et un salarié. La raison : un free-lance n’est pas fait pour rester longtemps au sein de la société. Ce professionnel indépendant doit, en effet, être un support pour un projet spécifique. Toutefois, cela reste important pour une entreprise d’accueillir comme il se doit un free-lance. Nous vous donnons les clés pour faciliter cet onboarding un peu spécial.

 

Onboarding d’un free-lance vs d’un salarié

Si vous faites appel à un indépendant pour un projet de courte durée, le présenter aux équipes suffit amplement. Cela permettra au free-lance de savoir qui contacter en cas de besoin. Par contre, pour une mission longue, l’onboarding d’un free-lance peut se rapprocher de celui d’un salarié.  Attention : le free-lance est un travailleur indépendant qui ne doit être soumis à aucun lien de subordination de l’entreprise.

De ce fait, si vous choisissez d’accueillir votre nouveau free-lance comme un salarié, il faudra bien faire la distinction entre celui-ci et vos collaborateurs. Cela vaut surtout s’il est prévu de le faire travailler régulièrement dans vos locaux.

Dans tous les cas, tout bon onboarding de free-lance doit prendre en compte :

- Un cahier des charges précis

- Un calendrier des réunions de travail prévues et/ou une deadline pour le rendu des livrables

- Une présentation de l’équipe et la mise à disposition des coordonnées des personnes à contacter en cas de besoin (pour des questions ou pour valider chaque étape du projet)

 

Conseils pour onboarder un free-lance

D’après un rapport du Cabinet Deloitte, en 2021, seulement 54% des entreprises ont mis en place un processus d’onboarding pour les free-lances. Pourtant, même si le travailleur indépendant ne va pas rester longtemps dans l’entreprise, il est important pour lui de connaître les valeurs de son client. Cela l’aidera à mieux comprendre les tenants et aboutissants de sa mission.

Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à organiser une réunion en visioconférence avec les différents participants du projet afin que chacun puisse se présenter. Cette réunion sera l’occasion de lui fournir toutes les informations dont il a besoin pour mener à bien sa mission. Cela permettra aussi d’échanger et d’assigner une personne qui fera le lien entre le free-lance et le reste de l’équipe. Si vous le pouvez, vous pouvez même lui octroyer un espace de travail dédié au sein de vos locaux.

De plus, on ne le dira jamais assez : le travail d’un free-lance doit être suivi et mesuré régulièrement. Cela est aussi important pour vous (pour évaluer les résultats obtenus) que pour lui (pour avancer plus facilement et sereinement sur le projet).

 

Les raisons d’onboarder un free-lance à distance

Le free-lance est habitué à travailler en mode projet. Cela signifie qu’il est totalement autonome dans son travail. Ainsi, pour une entreprise, onboarder un free-lance doit avant tout permettre de bien définir la mission et les différentes étapes du projet. De plus, un bon onboarding favorise une excellente collaboration et donc un retour positif du free-lance auprès de son réseau professionnel. Tout comme une entreprise réputée peut être un véritable tremplin pour un free-lance, un free-lance satisfait de sa collaboration peut améliorer l’image de marque et la réputation d’une société. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’offboarding d’un free-lance est aussi important que l’onboarding.

À propos d’HeyTeam


HeyTeam est la plateforme dédiée à l’onboarding des nouveaux collaborateurs au sein des entreprises. À travers ses nombreux modules, la plateforme accompagne les collaborateurs tout au long de leur parcours en entreprise : onboarding, mobilité interne, reboarding, offboarding... HeyTeam contribue ainsi largement à faciliter la fonction RH au quotidien et pour demain. 

Essayez HeyTeam

Améliorez l'expérience collaborateur et gagnez du temps

Demander une démo