Changer de poste en interne : nos conseils

L’être humain a du mal à changer d’environnement. Ce n’est pas pour rien qu’il existe de nombreuses formations dédiées à la conduite du changement.

Ainsi, le changement de poste fait partie de ces évolutions dans notre vie et de moments clés collaborateurs qui peuvent générer du stress. Que ce soit au moment de faire la demande ou à la nouvelle prise de fonction.

Afin de mieux gérer cette transition, nous vous proposons une liste de conseils simples à appliquer. 📋

 

L’anxiété générée par le changement de poste en interne

Il n’y a pas vraiment de données précises sur le changement de poste. Surtout que cela dépend de votre expérience et de vos envies. Toutefois, un recruteur aura tendance à être plus méfiant envers les personnes qui ont des expériences de travail assez courtes.🤔

Concernant la mobilité interne, c’est différent. Vous êtes déjà au sein de la structure donc vous n’avez pas à vous expliquer sur votre parcours. C’est déjà une source de stress de moins.

De plus, il y a des changements internes de poste qui vont de soi (le passage de chef de projet à manager d’équipe, par exemple) et d’autres qui demandent plus de négociation (changer complètement de département au sein de l’entreprise). Sans parler des changements de poste impliquant un déménagement en France ou à l’étranger avec ce que cela implique pour la famille. 📦

Dans tous les cas, peu importe le changement de poste, le fait de faire évoluer votre carrière peut générer du stress. On se pose mille questions pouvant allant de « est-ce que je vais être capable de réussir ? » à « comment va être ma nouvelle vie loin de mes proches ? » (dans le cas d’un déménagement). ⁉️

Afin d’appréhender cette transition en toute sérénité, lisez notre liste de conseils.

 

Les conseils pour mieux gérer la transition

Avant toutes choses, informez votre supérieur que vous voulez changer de poste. Préparez le terrain aussi tôt que possible et impliquez-le dans votre projet. Il n’y a, en effet, rien de pire qu’un manager mis devant le fait accompli qui se sentira, de ce fait, trahi. Si votre manager bloque le changement de poste, n’hésitez pas à contacter votre N+2.

En parallèle, renseignez-vous au maximum sur le poste visé. Surtout si vous faites un grand écart en passant, par exemple, du pôle commercial au pôle comptable ou technologique. N’hésitez pas à solliciter différentes personnes travaillant déjà au sein du nouveau département pour commencer à tisser du lien social. Rapprochez-vous aussi du département Ressources Humaines afin de voir s’il est possible de profiter d’un plan de formation RH. 📈

Une fois cette étape de préparation réalisée, le moment est venu de vous lancer en postulant directement. Lors de l’entretien, agissez comme lors d’un entretien d’embauche classique : mettez en avant votre valeur ajoutée et vos compétences. Le but ici est de rassurer afin de montrer que vous pouvez quitter votre poste actuel et assurer une nouvelle mission sans que cela ne représente un danger pour votre entreprise.

Finalement, une fois en poste, restez ouvert au dialogue avec vos nouveaux collaborateurs. Tout nouvel environnement nécessite une période d’apprentissage (pouvant faire l’objet d’une phase d’onboarding avec activité ice breaker d’entreprise, par exemple). Profitez donc de l’expérience des personnes du service pour gagner en autonomie au fil du temps.

 

À propos d’HeyTeam

HeyTeam est la plateforme dédiée à l’onboarding des nouveaux collaborateurs au sein des entreprises. À travers ses nombreux modules, la plateforme accompagne les collaborateurs tout au long de leur parcours en entreprise : onboarding, mobilité interne, reboarding, offboarding... HeyTeam contribue ainsi largement à faciliter la fonction RH au quotidien et pour demain.

©2021- HeyTeam All rights reserved