Les différents types de mobilité professionnelle et leurs enjeux

Découvrir le Livre Blanc

Tout au long de leur parcours professionnel, les collaborateurs peuvent être amenés à changer de poste. Qu’il s’agisse d’un changement de poste en interne ou dans une autre entreprise, la mobilité professionnelle est toujours un moment clé capital pour l’entreprise comme pour les collaborateurs. 💥


Pour ces derniers, de plus en plus attentifs à leur évolution professionnelle, la mobilité professionnelle est devenue un critère essentiel. Tous veulent des perspectives d’évolution concrètes, accessibles et en phase avec leur plan de carrière. 🚀


C’est d’autant plus vrai avec la crise sanitaire, qui pousse les salariés à questionner leur situation professionnelle et parfois à changer de poste. En 2020, 76% des franciliens disaient par exemple s’intéresser à un poste en dehors de l’Île-de-France ! 🤔


Alors, mieux vaut savoir de quoi on parle. Mobilité externe, interne, horizontale ou verticale, parfois temporaire et/ou géographique : la mobilité professionnelle est un processus complexe avec des formes variées, rendant ainsi d’autant plus importante la politique de l’entreprise à ce sujet.


On fait le point sur les différents types de mobilité professionnelle et leurs enjeux pour l’entreprise ! 👇



Mobilité externe et mobilité interne : quelle différence ?


Les différents types de mobilité professionnelle peuvent être répartis en 3 grandes familles. 💡


➡️ La mobilité externe, qui caractérise une prise de poste dans une autre entreprise et qui comporte elle-même deux cas de figures :

  • La mobilité externe sectorielle, lors d’un changement de branche professionnelle,
  • La mobilité externe socio-professionnelle, accompagnée d’un changement de statut (reconversion, création d’entreprise, départ en retraite…).


➡️ La mobilité interne, qui définit un changement de poste du salarié au sein de la même entreprise, là encore selon plusieurs cas de figures :

  • La mobilité interne horizontale, à un poste équivalent en termes de responsabilités
  • La mobilité interne verticale, qui induit une évolution hiérarchique et/ou de nouvelles responsabilités


➡️ La mobilité géographique, c'est-à-dire avec un changement de lieu de travail (ville, région, pays…), et le plus souvent dans le cadre d’une mobilité externe ou interne.



En interne, il faut bien noter que les opportunités de mobilité sont une vraie préoccupation pour les collaborateurs, voire même un critère d’engagement et de productivité. 📈


De plus en plus attentifs à leur montée en compétences, leur évolution professionnelle et au maintien de leur employabilité, ces derniers attendent de leur employeur une politique de mobilité interne qui répond à leurs attentes et les accompagne sur le long terme. On parle alors d’un programme de crossboarding. 👍


Concentrons-nous sur ce type de mobilité qui concerne directement votre entreprise.



La mobilité interne


La mobilité interne verticale


Si la mobilité interne du salarié s'apparente à une “promotion”, c’est-à-dire si elle est accompagnée d’une évolution hiérarchique ou d’une prise de responsabilités significative, on parle alors de mobilité interne verticale. ⏫


Pour les collaborateurs, la mobilité interne verticale est une véritable opportunité, notamment car elle induit le plus souvent une augmentation de la rémunération ainsi qu’une évolution du niveau de responsabilité et des missions, plus stratégiques et complexes. 🧠


Lorsque la mobilité interne verticale se fait dans le cadre d’une évolution au poste de manager, elle est d’autant plus importante qu’elle impacte le salarié en mobilité mais aussi le reste de son équipe. Dans ce cas, le jeune manager doit bénéficier d’un programme de crossboarding personnalisé, pour qu’il soit en mesure de fédérer ses collaborateurs et de maximiser leur performance. La promotion interne au rang de manager induit aussi un plan de communication bien précis, pour légitimer le manager et aider l’équipe à comprendre les enjeux de cette évolution. 🤓



La mobilité interne horizontale


La mobilité interne horizontale définit un changement de poste au sein de la même classe d’emploi, et par conséquent sans nouvelles responsabilités pour le salarié qui en fait l’objet. Il peut s’agir d’un changement de poste au sein de la même équipe, mais aussi dans un autre service, une autre filiale ou un autre département. On parle aussi de mobilité fonctionnelle ! 💡

Dans le cas d’une mobilité interne horizontale, si seul le contenu des missions évolue réellement, le salarié doit tout de même être accompagné. Pour ce dernier, c’est une transformation significative de son quotidien au travail, et c’est aussi un certain pari pour l’entreprise : il s’agit de maintenir le niveau d’engagement du salarié et sa productivité ! 💪


Dans ce contexte, un programme de crossboarding permet notamment d’assurer la bonne intégration du salarié et de former efficacement le salarié à ses nouvelles missions.


Une mobilité interne, qu’elle soit horizontale ou verticale, doit en fait toujours être considérée comme un nouvel onboarding. Il faut donc préparer un vrai plan d’action opérationnel, s’entretenir régulièrement avec le salarié et demander son feedback tout au long du processus de mobilité. 💬



La mobilité interne temporaire


Dans certains cas, toutefois plus courants qu’il n’y paraît, la mobilité interne peut parfois être temporaire. C’est le cas notamment dans le cadre d’un accroissement ou d’une diminution de l’activité de l’entreprise, mais aussi pour tous les changements d’activités occasionnels : congé maladie, congé parental, activité saisonnière… Elle est courante par exemple dans la grande distribution, avec des besoins variables entre le service drive et les points de vente. 🔀


Dans ces nombreux cas, la mobilité interne s’inscrit directement dans la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) et permet à l’entreprise de préserver et d’optimiser en continu les compétences des collaborateurs. Là encore, la création d’un programme de crossboarding permet de faciliter la transition des salariés et la communication entre les parties prenantes à chaque changement de missions. 😌



La mobilité interne géographique


Lorsque la mobilité interne du salarié induit un changement de son environnement de travail, on parle de mobilité interne géographique. Elle peut ainsi être déclenchée suite à la fermeture d’un bureau, dans le cadre d’une délocalisation ou à l’ouverture d’une nouvelle antenne, mais peut aussi être déclenchée à la demande du salarié. 🙂


Plus ou moins courante selon les secteurs d’activité et la typologie de l’entreprise, la mobilité interne géographique est tout de même un événement important car elle transforme radicalement le travail du salarié : lieu de travail et lieu de vie, manager, collègues ou encore environnement professionnel… 🏠



Par conséquent, la mobilité interne géographique nécessite l’implication totale de l’entreprise et des RH auprès du salarié, notamment pour lui offrir ce qui s'apparente à un programme d’onboarding. Il s’agit ainsi d’accompagner le salarié dans tous les aspects de sa mobilité : gestion administrative, intégration, formation, management… y compris, parfois, dans ses problématiques personnelles, par exemple pour le lieu d’habitation ou les transports. 🚗



En résumé


Quel que soit le type de mobilité interne, c’est toujours un moment clé capital du parcours collaborateur avec un impact direct sur le bien-être, l’engagement, la performance, la fidélité et la cohésion d’équipe des collaborateurs. Tous les types de mobilité interne s’inscrivent directement dans l’expérience collaborateur au point que l’on parle même d’expérience de mobilité interne ! 💥



©2021- HeyTeam All rights reserved