Comment gérer un feedback négatif ?

Nous ne le répéterons jamais assez : il est très important de mettre en place un processus de feedback en entreprise. Et cela, pour chaque événement organisé en interne ou pour tous moments clés collaborateurs. 🎉

Quand ils sont positifs, c’est que vous partez dans la bonne direction et que vos actions conviennent à vos salariés. Par contre, il faut vous intéresser tout particulièrement aux feedbacks négatifs. Et cela à 3 niveaux que nous vous présentons dans ce guide pour gérer tout feedback négatif. 👍

 

Première étape : se rapprocher du collaborateur concerné

Évidemment, la première chose à faire quand vous recevez un feedback négatif est de savoir précisément ce qui a poussé la personne à émettre ce type d’avis.

Contactez donc aussi rapidement que possible l’employé concerné et invitez-le à faire le point sur sa situation lors d’un entretien individuel en présentiel ou à distance 💬 (en cas de travail full remote). Lors de cet entretien, vous prendrez le temps d’écouter les doléances du collaborateur afin de trouver la solution adaptée.

Cela peut-être, par exemple :

💻 Un aménagement de son rythme de travail (avec adaptation des horaires de travail ou mise en place de travail hybride) ;

📄 Envoi de documents pour l’aider à mieux appréhender les valeurs et la culture de l’entreprise ;

🛠️ Proposition d’outils et d’applications pratiques et utiles pour aider l’employé au quotidien ;

📈 Possibilité de suivre un plan de formation RH lié aux problématiques rencontrées par le collaborateur (hard ou soft skills).

Le plus important, ensuite, étant de suivre l’évolution du salarié dans le temps. Ainsi, il sera nécessaire de récolter un nouveau feedback 1 mois plus tard environ et, à ce moment, de l’inviter à un nouvel entretien pour évoquer sa situation. Si celle-ci a évolué positivement, tant mieux (ne relâchez pas vos efforts pour autant). Sinon, il sera nécessaire de réfléchir à un nouveau plan d’action. 

Seconde étape : faire le point avec le manager

En parallèle de la rencontre avec le collaborateur (voire même avant le premier entretien post feedback négatif), il sera aussi nécessaire de faire le point avec le manager. Cela pour évoquer la situation du salarié ainsi que les enjeux du bien-être collaborateurs au travail. 🧘

D’ailleurs, que le manager soit en cause ou non, il pourra être intéressant de lui proposer une formation dédiée sur ce sujet. Au mieux, elle lui permettra d’apprendre de nouvelles choses. Sinon, elle fera office de rappel salutaire.

Finalement, n’hésitez pas à programmer, si besoin est, des points réguliers manager/salarié (avec ou sans soutien RH).

Troisième étape : discuter avec les équipes

Partez du principe qu’un feedback négatif n’est jamais un cas isolé et que cela peut éclabousser l'équipe dans son ensemble 💦. Ainsi, pour éviter d’impacter la bonne ambiance au travail (donc l’engagement collaborateur des équipes), agissez de façon préventive en mettant en place des entretiens individuels avec chacun. Profitez-en pour envoyer aussi une vidéo de prévention ainsi qu’un quiz pour vérifier la bonne compréhension du message.

Finalement, il pourra aussi être intéressant, si ce n’est pas déjà fait, de nommer un mentor dans l’équipe pour soutenir l’auteur du feedback négatif. 🤝

Dans tous les cas, un feedback négatif est un signal d’alarme qu’il ne faut pas prendre à la légère 🚨. Au risque que cela impacte l’organisation du travail en entreprise dans son ensemble. Il est donc important de réagir vite et bien. 


À propos d’HeyTeam

HeyTeam est la plateforme dédiée à l’onboarding des nouveaux collaborateurs au sein des entreprises. À travers ses nombreux modules, la plateforme accompagne les collaborateurs tout au long de leur parcours en entreprise : onboarding, mobilité interne, reboarding, offboarding... HeyTeam contribue ainsi largement à faciliter la fonction RH au quotidien et pour demain.

©2021- HeyTeam All rights reserved