Ne ratez aucune actu et bonnes pratiques RH.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et faites le plein d’actu et ressources utiles (templates, articles, livres blancs, webinar..)
S’inscrire à la newsletter
‹ Revenir à la liste des articles

Les bonnes pratiques pour intégrer et engager vos alternants

Découvrir votre livre blanc sur ce sujet

Approfondissez vos connaissances sur ce sujet grâce à notre livre blanc

Télécharger

Il est vrai que recruter des alternants est intéressant pour une entreprise. Surtout d’un point de vue financier 💰. Pourtant, il ne faut pas se tromper : un alternant n’est pas un salarié comme les autres. C’est un professionnel en devenir qui a besoin d’être accompagné pour découvrir toutes les facettes du métier et gagner en autonomie. 

À ce titre, nous vous donnons quelques conseils pour une bonne intégration du personnel en alternance. 👍

Prenez le temps de rédiger un contrat d'apprentissage clair et précis

Avant toutes choses, il est nécessaire de réfléchir précisément à vos besoins. En prenant en compte toutefois le fait qu’un alternant est une personne en apprentissage. Ainsi, tout comme un stagiaire, il demandera un certain temps pour devenir autonome (bien plus qu’un salarié junior ou senior).

De plus, l’alternant ne sera pas tout le temps dans l’entreprise. La nature même du contrat implique un rythme réparti entre des jours/semaines d’école et des jours/semaines en entreprise 📅. C’est une donnée importante à prendre en compte.

Tout cela doit entrer en ligne de compte au moment de rédiger votre fiche de poste et de passer vos entretiens. Plus vous serez clair là-dessus et plus la relation avec votre alternant (et donc le bien-être collaborateur) se passera bien. 🤝🏽

 

Quel préboarding pour les alternants ?

Tout comme pour les salariés, il est nécessaire de sécuriser le recrutement de votre alternant par une phase de préboarding. Surtout que ce type de contrat peut mettre du temps à être signé étant donné qu’il devra être validé à la fois par l’entreprise, l’alternant et l’école ou l’organisme de formation. ✍️

Sachant qu’intégrer une entreprise est une condition indispensable pour poursuivre ses études, il est courant que les alternants multiplient les démarches afin d’être assurés d’être pris.

C’est pourquoi, dès que vous savez que vous êtes prêt à accueillir votre nouveau collaborateur dans votre structure, il faudra verrouiller le process. 🔒

Pour bien faire, il faudra donc rester en contact autant que possible avec le jeune apprenti. Tout comme pour un process de préboarding classique, il est possible de lui envoyer un message de l’équipe et du PDG. Vous pouvez aussi commencer à lui fournir les accès à ses outils et à différents supports de formation.

L’onboarding pour les alternants

Vient ensuite la phase d’onboarding qui consiste à accueillir le nouvel arrivant dans vos locaux.

Ici, nous sommes sur une personne relativement jeune avec peu d’expérience. Dans ce cas, il sera nécessaire de le mettre en confiance. Certaines grosses entreprises choisissent à ce titre de mettre en place des promotions.

Il est aussi vivement recommandé de nommer un tuteur qui se chargera d’accompagner, en plus du manager, l’alternant. En tant que binôme, l’alternant pourra le suivre au quotidien et apprendre, au fil du temps, les ficelles du métier. Après quelque temps, vous pourrez lui demander de créer un rapport d’étonnement d’entreprise, voire un feedback, pour profiter d’un regard nouveau. 

Finalement, n’oubliez pas de travailler avec l’école et de jouer le jeu. Par exemple : aidez l’alternant à rédiger son rapport d’entreprise et/ou son mémoire. 📃

 

Dans tous les cas, sachez que nous proposons une démo gratuite de notre plateforme d’onboarding et de gestion des moments de vie et moments clés collaborateurs. Et ça concerne évidemment les alternants.

Découvrir votre livre blanc sur ce sujet

Approfondissez vos connaissances sur ce sujet grâce à notre livre blanc

Télécharger