Qu’est-ce que le Smart Working ?

Après la révolution digitale, la crise sanitaire a largement accéléré la transformation des entreprises à son tour. Au cœur des préoccupations désormais : l’organisation du travail, que l’on veut plus en adéquation avec les besoins des entreprises et des collaborateurs. Plus flexible, plus collaboratif, moins intrusif; le travail tend à se réinventer pour faire écho aux aspirations des nouvelles générations mais aussi aux nouveaux enjeux des entreprises. 

On parle alors de Smart Working pour définir cette nouvelle vision du travail. À l’occasion de l’événement [Re]Invent #2 - Smart Working organisé le 11 mars 2021, Nathaniel Philippe, fondateur de HeyTeam, est revenu sur ce concept fondamental pour les années à venir.


L’intervenant

Nathaniel Philippe - Fondateur et CEO d’HeyTeam

Comment définir le Smart Working ?


Le Smart Working, c’est une démarche très concrète qui vise à doter les collaborateurs de l’ensemble des leviers pour accompagner la transformation des entreprises. C’est une toute nouvelle façon de visualiser et d’organiser le travail. Concrètement, il s’agit de :

👉🏻 Faciliter l’organisation du travail en le rendant moins rigide

👉🏻 Faire émerger de nouvelles façons de travailler ensemble

👉🏻 Valoriser de nouveaux modes de travail orientés vers le bien être et la santé des collaborateurs


En somme, c’est aider les collaborateurs à atteindre leurs objectifs quels que soient l’endroit où ils travaillent, tout en réduisant leur stress, avec par exemple :

👉🏻 Des espaces de travail pensés pour le confort

👉🏻 Une vraie politique de travail orientée vers la flexibilité

👉🏻 Une priorité accordée au respect de l’équilibre vie personnelle / vie professionnelle

 

Pour Nathaniel, ce changement de paradigme tombe à pic pour les entreprises : “Tous ces éléments sont devenus de véritables critères de choix des nouvelles générations. Ce sont autant de façon de mieux engager les nouvelles générations au travail !”


L’exemple d’Axa, adepte du Smart Working


Bien consciente des enjeux de cette nouvelle organisation du travail, Axa a annoncé avoir adopté le Smart Working en début d’année. Dans l’entreprise, il se matérialise notamment par deux points :

  • La possibilité pour les collaborateurs de choisir leur environnement de travail. Au bureau, à la maison, dans un espace de co-working ou un lieu de convivialité : tout est désormais possible !
  • L’évolution du système de rémunération, complètement décorrélé de la performance des collaborateurs.


Pour Nathaniel, cet exemple, loin d’être un cas isolé, illustre bien le besoin des entreprises : “Toutes les entreprises ont bien compris les enjeux imposés par la crise sanitaire et le travail à distance. Désormais, elles se tournent vers un nouveau cap : anticiper le futur du travail !” 

À l’image d’Axa, on peut s’attendre à ce que le lieu du travail évolue lui aussi, et c’est d’ailleurs déjà le cas dans bon nombre d’entreprises. Désormais, à chaque espace de travail son objectif bien précis ! À titre d’exemple, comme chez Dropbox, le rôle du bureau dans la “Future of Work” pourrait bien être dédié à l’onboarding des nouveaux collaborateurs, un lieu d’échanges, de brainstorming et de réunion où le travail individuel est prohibé. 

C’est exactement ça le Smart Working : des méthodes de travail flexibles, évolutives et innovantes, au service de l’entreprise et toujours parfaitement adaptées aux besoins des collaborateurs.

À propos d’HeyTeam


Au cœur des enjeux du Smart Working, HeyTeam est la plateforme dédiée à l’onboarding des nouveaux collaborateurs au sein des entreprises. À travers ses nombreux modules, la plateforme accompagne les collaborateurs tout au long de leur parcours en entreprise : onboarding, mobilité interne, reboarding, offboarding... HeyTeam contribue ainsi largement à faciliter la fonction RH au quotidien et pour demain. 

©2021- HeyTeam All rights reserved